Les Thanatonautes (Bernard Werber) : 75 – MYTHOLOGIE GROENLANDAISE

mardi 27 janvier 2015

75 – MYTHOLOGIE GROENLANDAISE




Baleine Beluga - Eegyvudluk Saggiak sculpture Inuit

Comme les Inuit tirent de Ia mer la meilleure partie de leur subsistance; ils placent leur séjour de bonheur après cette vie, au fond de l'Océan, ou dans les entrailles de la terre, sous ces voûtes et ces rochers qui servent de digue et de soutien aux eaux. Là, disent-ils, règne un été perpétuel, car ils ne connaissent pas le printemps; le soleil n'y laisse pas entrer la nuit; les eaux y sont toujours claires; tous les biens y abondent; c'est-à-dire les rennes, les poules d'eau, les poissons, mais surtout les chiens; les veaux marins s'y pêchent sans peine, et tombent tout vivants dans des chaudières toujours bouillantes. Mais pour arriver à ces demeures fortunées, il faut l'avoir mérité par l'adresse et la constance au travail; il faut s'être signalé par des exploits à la pêche, avoir dompté les baleines et les monstres marins, avoir souffert de grands maux, avoir péri dans la mer, ou en travail d'enfant. Les âmes n'abordent pas en dansant à ce séjour, mais doivent y glisser pendant cinq jours le long d'un rocher escarpé, tout hérissé de pointes et couvert de sang.

Source: Cosmovision.

Extrait de la thèse La Mort cette inconnue, par Francis RAZORBAK.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire