Les Thanatonautes (Bernard Werber) : 64 – LUCINDER

mardi 27 janvier 2015

64 – LUCINDER

Le président Lucinder flatta le col de Vercingétorix. Il exultait.


- Ils ont donc réussi, Mercassier ?


- Oui. J’ai vu, de mes yeux vu, la cassette vidéo montrant le lancement et le réatterrissage de ce… thanatonaute.


- Thanatonaute ?


- C’est le mot qu’ils ont inventé pour désigner leurs cobayes. Ça signifie « voyageur de la mort » ou quelque chose comme ça, en grec.

Le Président plissa les paupières et sourit :

- Très joli, très poétique. Enfin, j’aime bien ce nom. Un peu technique, certes, mais un peu de sérieux ne nuit nullement à notre expérience.

En fait, Lucinder jubilait. N’importe quelle désignation l’aurait enchanté : macchabophiles, mortopilotes, visiteurs du paradis… Il se serait esbaudi de même.
Mercassier chercha à ramener son attention sur lui. Après tout, c’était lui l’organisateur du projet, et il était légitime qu’il s’enorgueillisse de sa réussite. Toujours fidèle à la ligne de conduite tracée par son épouse, il risqua :

- En somme, ils sont comme des pionniers explorant une Nouvelle Australie.


- Eh oui, Mercassier. Vous avez enfin compris ma pensée.

Le ministre chercherait à s’assurer le mérite de cette découverte mais ce serait lui, le Président à la vision grandiose, qui entrerait dans les livres d’histoire. Lucinder songea qu’il avait gagné l’immortalité. Il aurait sa statue dans des squares, des rues porteraient son nom… Il avait pris des risques. Il en avait payé le prix : des dizaines de morts, une centaine, à ce qu’il paraissait… Mais il avait réussi !
Mercassier interrompit ses rêves de gloire :

- Et maintenant, que fait-on, monsieur le Président ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire