Les Thanatonautes (Bernard Werber) : 50 – MARCELLIN COBAYE HUMAIN, AMANDINE FEMME DIVINE

lundi 26 janvier 2015

50 – MARCELLIN COBAYE HUMAIN, AMANDINE FEMME DIVINE

Tous nos regards fixèrent intensément les écrans de contrôle. Le cœur de Marcellin battait peut-être faiblement mais il battait toujours. Son pouls était descendu bien au-dessous de celui d’une personne plongée dans un sommeil profond. Sa température avait baissé de près de quatre degrés.
- Il est parti depuis combien de temps ? interrogea un détenu.
Amandine consulta sa montre. Je savais, moi, qu’il y avait plus d’une demi-heure que Marcellin avait accompli le grand saut. Depuis plus de vingt minutes, il se trouvait dans un coma profond.
Sa physionomie était celle d’un homme qui dort.

- Pourvu qu’il réussisse, pourvu qu’il réussisse ! psalmodièrent Hugues et Clément, les deux autres futurs thanatonautes.

Je voulus palper Marcellin pour mieux me rendre compte de l’état de son organisme mais Raoul me retint :

- Ne le touche pas encore. Il ne faut pas le réveiller trop tôt.


- Mais comment saurons-nous s’il a réussi ?


- S’il ouvre les yeux, il aura réussi, dit sobrement le chef du projet « Paradis ».

Toutes les dix secondes, le ping de l’électrocardiogramme résonnait comme le sonar d’un sous-marin atomique en route vers des profondeurs insondables. Le corps de Marcellin était toujours affalé sur le fauteuil de dentiste. Mais où pouvait bien se trouver son âme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire