Les Thanatonautes (Bernard Werber) : 288 – MANUEL D’HISTOIRE

samedi 31 janvier 2015

288 – MANUEL D’HISTOIRE

Ce fut en 2068 que Maxime Villain, l’un des maîtres de la thanatonautique, énonça :
« Tant que l’homme sera mortel, il pourra être décontracté. »
C’était la réponse à travers les siècles au philosophe américain Woody Allen.
En effet, qu’y a-t-il de plus horrible que l’immortalité ? Imaginez-vous une vie qui n’en finit pas de durer, de se répéter, de s’étendre à l’infini ?
On deviendrait rapidement blasé de tout, triste, démotivé, acariâtre. On n’aurait plus d’objectif dans le temps, plus d’espoir, plus de limite, plus de peur. Les jours s’égrèneraient machinalement sans qu’on les apprécie. Les gouvernants surdoués pourraient régner sans fin. Tout serait partout bloqué par les plus forts qui ne vieilliraient jamais. Personne n’aurait la possibilité de mettre fin à sa vie.
L’immortalité est mille fois pire que la mort.
Heureusement que nos corps vieillissent, que notre temps sur terre est limité, que nos karmas se renouvellent, que chaque nouvelle vie est remplie de surprises et de déceptions, de joies et de trahisons, de mesquineries et de générosité.
La mort est indispensable à la vie. Vraiment, soyons décontractés… car, par chance, un jour nous mourrons !

Manuel d’histoire des classes de cours élémentaire 2e année.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire