Les Thanatonautes (Bernard Werber) : 215 – ASALIAH

samedi 31 janvier 2015

215 – ASALIAH

 
Asaliah alias Saint Jérome

Notre hôte se nommait saint Jérôme en français, Asaliah en hébreu, ce qui signifie « celui qui indique la vérité ». Mais il possédait une appellation dans beaucoup d’autres langues. Il était Ptah pour les Égyptiens, Enki pour les Sumériens, Apollon pour les Romains, Mapanos pour les Gaulois, Dianceht pour les Celtes irlandais, Freyr pour les Germains, Svarog pour les Slaves, Sâvitr pour les hindous, Xochipilli pour les Aztèques, Illapa pour les Incas…
Sa tâche ici était de déceler la vérité et d’aider les âmes à s’élever spirituellement. Bien volontiers, il répondit aux questions de Raoul sur l’organisation du Paradis. Il y avait soixante-douze anges principaux et sept cent mille anges secondaires. La hiérarchie était simple.
Nous avions le choix : nous pouvions considérer les anges comme des saints, des Lamed vav ou des Bodhisattvas, des Bouddhas, des Élus, ou des Tsadiks. Leurs désignations variaient selon les religions. C’étaient des parfaits qui avaient réussi leur vie et pouvaient sortir du cycle des réincarnations mais qui avaient malgré tout préféré se consacrer à la gestion des âmes en transit. Pour ne pas nous y perdre, nous optâmes pour le générique « ange ».
Sur ce, saint Jérôme-Ptah-Xochipilli s’excusa. Avec la foule qui se pressait en bas, ce n’était pas le travail qui lui manquait. Nous poursuivîmes seuls notre visite.
Je me demandais si, au-dessus de ces cohortes, il y avait encore un dieu ou des dieux. Les juifs disent bien que Dieu est un et, pourtant, Freddy m’avait appris qu’en hébreu, Dieu se dit Élohim et que ce nom est pluriel. Alors ?
Soixante-douze anges principaux… Ce chiffre me rappelait aussi quelque chose.

- C’est le nombre d’échelons de l’échelle de Jacob, me remémora télépathiquement Raoul.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire